Kaba Kaba Village, 1er octobre 2018,
il est 6h30, je me réveille doucement pour me rendre à une cérémonie, mais pas n'importe laquelle : Une crémation !
Vous allez me dire que c'est un peu tôt pour participer à ce genre d'évènement, mais ici ça se passe comme ça, alors on y va.

Âme sensible s'abstenir !

Les préparations commencent dès 7h30 du matin et quand on voit tout ce qui est nécessaire pour cette cérémonie, cela n'est pas étonnant.

J'arrive sur les lieux à 8h30 et je vois deux hommes qui construisent deux cercueils en métal. Parce qu'aujourd'hui j'ai la "chance" d'assister non pas à une mais à deux crémations 😊 Lucky me 🤗 !

Environ 45 min plus tard, une musique traditionnelle retentit et les deux cortèges sont en approche. C'est d'abord la famille qui fait son entrée et le prêtre, vêtu de blanc les accueille. Ensuite, les hommes dans leurs chemises bordeaux avancent, les uns jouant des instruments et les autres, soutenant le cortège. À la fin, les femmes toutes habillées d'un joli chemisier turquoise égayent ce moment.

La cérémonie peut commencer !

Le corps est déplacé dans un linceul blanc et tout à coup, une quinzaine de personnes tournent 4 ou 5 fois autour de ce cercueil en métal.

Ensuite, le linceul blanc est retiré du corps et tenu en l'air par les membres de la famille, puis il est déposé sur le corps avec plusieurs offrandes de toutes sortes portant le nom du défunt. Les prières peuvent commencer.

Avant la cérémonie, ils préparent des onguents dans des petits pots en terre cuite. Pendant cette prière, le prêtre récupère ces pots, les verse un à un sur le corps, les donne à un homme qui les casse au pied du cercueil. J'ai appris à ce moment que le prêtre vit uniquement des offrandes faites par les habitants de son village. Il n'a pas de salaire, tout lui est donné.

Petite anecdote, j'étais une fois de plus la seule étrangère dans cette cérémonie et quand les balinais m'ont vue prendre des photos et m'intéresser à tout ce qu'il se passait, ils se sont écartés pour me laisser la place afin que je vois bien le processus... Et quelle place ! J'étais aux pieds du défunt et mes genoux n'étaient qu'à quelques centimètres des siens. Les pots en terre cuite se cassaient un à un sur mes chaussures ! Je n'ai pas raté une seconde de la cérémonie !

Une fois que les chants et prières sont terminés, tout le monde s'écarte, les bombonnes de gaz sont approchées et les chalumeaux sont placés à la tête et aux pieds du corps. C'est parti, on allume tout. Cela prend plusieurs heures avant que le corps ne soit carbonisé entièrement. On entend des crépitements et des petites explosions et pendant ce temps-là, la famille attend.

Pendant cette cérémonie, on ne voit quasiment pas le défunt, il faut se pencher un peu si vous voulez vraiment voir son visage. Ce n'est donc pas choquant d'y participer et c'est même extrêmement intéressant de découvrir leur approche de la mort qui est bien différente de la nôtre.

Je les voyais discuter, sourire, chanter et prier pour accompagner la famille et j'ai encore été accueillie d'une façon très étonnante par eux. Je ne sentais pas que je dérangeais, bien au contraire, ils m'ont invitée parmi eux !

Encore un beau moment de partage à vivre pour connaître les traditions de ce beau pays !


 

BLOGTROTTE  |  #3
 

travel planner guide France immersion vietnam, immersion Bali, Porto, voyage bali norvege porto

© COPYRIGHT 2018 - BLOGTROTTE - ALL RIGHTS RESERVED

blogtrotte@gmail.com - TERMS & CONDITIONS

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle