Kaba Kaba Village, 30 septembre 2018,
Nyoman, mon guide indonésien, aimerait me faire découvrir un combat de coqs.

Je sais que beaucoup sont opposés à ce genre de pratique, je n'étais pas enchantée à l'idée, mais cela fait parti du quotidien des balinais et je voulais en savoir plus, pour tenter de le comprendre!

On se faufile entre tous les scooters et on arrive dans cette arène, où seuls des hommes balinais sont présents. Parce que les combats de coqs c'est une affaire d'hommes ! Et quand j'ai demandé si les femmes y assistaient parfois, j'en ai fait rire quelques uns :')

Alors me voilà, seule étrangère et surtout seule femme parmi tous ces hommes.

Les spectateurs intrigués par ma présence me regardent de loin, certains avec de gros yeux. Je ne me démonte pas, je continue de les observer, de me balader parmi eux le plus discrètement possible, je les salue et leur souris pour les remercier lorsque je les photographie.

Finalement, je sympathise très vite avec quelques uns qui ont envie de me parler et m'expliquer les règles. Les regards de tous les autres s'adoucissent. Ils s'écartent même et me laisse de la place pour que je regarde de plus près. Ici, je ne vais pas en louper une miette !

D'abord, tous les participants s'assoient en cercle pour présenter leur combattant du jour. Ils discutent quelques minutes et les "organisateurs" décident des affrontements qui auront lieu. Ils les préparent en leur attachant à la patte gauche une lame bien tranchante protégée dans un étui.

L'animateur lance alors les paris, il saisit le coq pour le présenter aux joueurs et tout à coup, c'est l'effervescence ! On entend des "Hey Hey Hey" de toute part et les billets de 50.000 roupies s'agitent (2,90€). Dès qu'il y a suffisamment de paris, le combat peut débuter. Les maîtres les secouent un petit peu en touchant leurs plumes, retire la protection de la lame et s'éloignent rapidement. Quelques secondes plus tard le premier tombe à terre. Je ne m'attendais pas à une telle rapidité.

Les règles sont les suivantes : le combat ne doit pas durer plus de 5 minutes, c'est pour cette raison qu'ils mettent des lames à leurs pattes, plus rapide donc moins de souffrance pour l'animal. Si l'un des coqs est blessé et qu'il s'éloigne, ils enferment les deux combattants dans une cage pour terminer le combat. Il doit y avoir un minimum de paris avant de lancer le jeu, s'il n'y en a pas suffisamment, le combat n'a pas lieu et les coqs repartent la crête haute !


À la fin les participants récupèrent leur coq perdant et le mange en famille. Ces combats sont très importants pour les balinais. Ils leur permettent de se distraire après une dure journée de travail et parfois de gagner un peu d'argent.

Explorer un pays, c'est aussi comprendre le quotidien des habitants, leur culture, leurs traditions.

L'important est de ne pas juger sans avoir essayé de pénétrer leur univers.
C'est ce que j'ai fait ce jour-là avec un peu de difficultés malgré tout.

BLOGTROTTE  |  #3
 

travel planner guide France immersion vietnam, immersion Bali, Porto, voyage bali norvege porto

© COPYRIGHT 2018 - BLOGTROTTE - ALL RIGHTS RESERVED

blogtrotte@gmail.com - TERMS & CONDITIONS

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle